UGS : 150.
Catégorie : .

Passeurs de souffle – Dimanche 22 mars 2020

4,008,00

Poésie devenue chansons

Avec François Rascal – compositions, chant, guitares, oud​​ et piano à pouces – et Arnaud Méthivier – accordéon, voix et accordina.

Un voyage en terre poésie… pendant le Printemps des Poètes Edition 2020 – Le Courage (du 07 au 23 mars 2020).

La lecture musicale débutera à 15h00 et sera précédée d’une visite guidée à 14h00.

Information : Spectacle maintenu

 

Effacer

Poésie devenue chansons

François Rascal et Arnaud Méthivier vous proposent un voyage en terre de poésie, à moins qu’il ne s’agisse d’un océan, d’une atmosphère, d’un souffle… Parmi les passeurs, des poètes contemporains surtout : Michel Butor, André Velter, Claude Roy, Bernard Ascal… et quelques auteurs plus anciens, de Jean Haguenier à Paul Eluard.​
Les poèmes touchent à l’intime, entre humour et tendresse pour le genre humain.​
Les compositions, souvent inspirées du jazz ou des musiques populaires du monde, se veulent surtout singulières. Entre écriture et improvisation, les deux musiciens aiment à tendre vers le silence, les nuances, la respiration, dans une recherche constante d’équilibre entre musicalité des mots et sensibilité de la musique.

 

 

Billet

Adulte, Senior (+ de 65 ans), Jeune (6-18 ans), Etudiant

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Passeurs de souffle – Dimanche 22 mars 2020”

Poésie devenue chansons

François Rascal et Arnaud Méthivier vous proposent un voyage en terre de poésie, à moins qu’il ne s’agisse d’un océan, d’une atmosphère, d’un souffle… Parmi les passeurs, des poètes contemporains surtout : Michel Butor, André Velter, Claude Roy, Bernard Ascal… et quelques auteurs plus anciens, de Jean Haguenier à Paul Eluard.​
Les poèmes touchent à l’intime, entre humour et tendresse pour le genre humain.​
Les compositions, souvent inspirées du jazz ou des musiques populaires du monde, se veulent surtout singulières. Entre écriture et improvisation, les deux musiciens aiment à tendre vers le silence, les nuances, la respiration, dans une recherche constante d’équilibre entre musicalité des mots et sensibilité de la musique.