Presse à Imprimer - AMI - Atelier Musée de l'Imprimerie - Malesherbes

Le temps de l’industrialisation

Comment ne pas s’arrêter, durant la visite, devant les machines à imprimer ? Elles sont près de 150, immense armée pacifique engagée sur le front de la connaissance ou de l’information. La collection est unique, sa mise en scène également, qui permet de découvrir, depuis la machine en bois de Gutenberg, les machines en fer telles qu’inventées par Lord Stanhope, d’assister au début de la mécanisation (les formes imprimantes s’agrandissent, les cylindres apparaissent…), puis à son essor (les machines impriment enfin recto-verso…), de faire un détour par les machines utilisées dans les petites imprimeries de quartier (ou de villages), avec leurs noms évocateurs : la Productive, la Marathon, la Pédalette… de comprendre comment les rotatives découlent de
l’adaptation de la forme imprimante au cylindre (le clichage). On passe ensuite aux rotatives à bobine fixe en fonctionnement sur demande, et comment ne pas être impressionné par cette machine rotative Goss de 45 tonnes qui a imprimé Le journal d’Edimbourg jusqu’au seuil des années 2000 ? On arrive à l’offset, directement issue de l’impression lithographique et enfin à la photocomposition, ouvrant peu à peu la voie à ce qu’on va appeler la révolution numérique. L’inventaire technique ne serait pas complet si l’on ne revenait sur un certain nombre de techniques d’aujourd’hui : l’héliogravure ou la flexographie pour imprimer du papier, du carton, du plastique destinés à toutes sortes d’emballages… et l’on en oublie volontairement…
À chacun de les découvrir…

Vue des machines - AMI - Atelier Musée de l'Imprimerie - Malesherbes France
Partagez avec vos amis !